Sélectionner une page
La fête des femmes - Sri Aurobindo Yoga Mandir

SRI AUROBINDO
YOGA MANDIR

Ashrams éducatifs au Népal

Une éducation intégrale à la joie et à la dignité d’être.

Le Sri Aurobindo Yoga Mandir est une organisation mise en œuvre par un yogi pour donner aux enfants issus des milieux défavorisés du Népal, un des pays les plus pauvres sur la terre, un avenir digne et responsable, joyeux et prospère.

La destinée extraordinaire d’un enfant de l’Himalaya

Ramchandra Das est un homme remarquable avec un destin incroyable est extraordinaire. Né dans une étable, aux pieds d’un petit village isolé de l’Himalaya, il quitte ses parents, ses six frères et sœurs et ses amis à l’âge de 12 ans, sans rien dire à personne pour que son projet ne soit pas stoppé, et part à pied en Inde. Son but : trouver du travail et gagner de l’argent pour aider sa famille. Mais rien ne sa passe comme il l’a imaginé. De familles en errances dans les rues, il atterrit dans l’armée indienne à l’âge de 12 ans et demi. Il abandonne, contre l’avis de tous, à 15 ans pour devenir Sadhû, moine mendiant. Il apprend l’hindi, l’anglais et le monde en lisant les journaux et des livres, il apprend le sanskrit auprès de maîtres dans les ashrams où il passe; puis il devient professeur dès l’âge de 17 – 18 ans dans ces mêmes ashrams. À presque 21 ans, il découvre Sri Aurobindo, l’ashram de Pondichéry et La Mère (Fondatrice d’Auroville). Il va y rester plus de 10 ans avant que la vie ne le pousse à rentrer au Népal.

Une mission divine

Il a oublié sa langue maternelle. Il découvre la misère des enfants dans les rues, et décide d’agir. Avec ses quelques économies accumulées sur un compte durant ses années de professeur en Inde, il achète une vieille petite maison en terre sur les hauteurs de Katmandou, sans eau, sans électricité, sans toilettes et sans route d’accès. Il commence à accueillir des enfants, en premier lieu, ceux de ses frères et sœurs, pour leur faire l’école. Tout le monde vit ensemble dans les 4 petites pièces de la maison qui sert de chambre, de cuisine, de salle à manger et de classe. Au bout d’un an, sa sœur le rejoint pour s’occuper des enfants. Ils vivront jusqu’à 40 dans cette maison.

Éducation et instruction :
un tout cohérent, global et intégral

Tout le monde participe à tout. Il apprend aux enfants à cultiver de façon biologique les légumes de la vie courante et petit à petit à cuisiner… à s’occuper des quelques vaches achetées au fur et à mesure des économies… à enseigner ce qu’ils ont appris aux plus petits, tant à l’école que dans la vie quotidienne. Il leur apprend à faire de l’encens naturel.

Une philosophie intégrale anime et guide toute la vie de l’organisation. Elle est toujours présente, intégrée dans le travail et la vie quotidienne en toute simplicité. Chaque moment, chaque action et chacun participe à cette philosophie globale, comme il le peut, du mieux qu’il le peut. Depuis Ramchandra jusqu’aux plus jeunes, l’exemple est le premier enseignement.

Une foi et une confiance absolue

L’ashram grandit : un moulin, un bâtiment, car la maison est devenu trop petite, des huttes… puis, enfin, une vraie école au bout de 10 ans d’existence. Un autre ashram voit le jour dans le sud du Népal où la terre est moins chère. Ce sera le grenier de l’ashram.

Et l’organisation continue de grandir, portée et guidé par une foi sans limite qui accomplit des miracles : toujours plus d’enfants, de nouveaux bâtiments pour héberger tout le monde, des étables pour les vaches, elles aussi de plus en plus nombreuses et des guest-houses pour accueillir les visiteurs étrangers. Son œuvre commence à être connue dans le monde. Ramchandra voyage à l’étranger pour partager ses richesses, enseigner le yoga et la cuisine népalaise, mais surtout pour vendre des produits de l’ashram et récupérer des fonds afin de continuer son œuvre.

Pour ses 20 ans d’existence, un troisième ashram voit le jour dans le village de naissance de Ramchandra, un véritable ashram, pour les adultes, consacrée à la vie spirituelle.

L’oganisation fêtera ses 30 ans le 24 avril 2023.

Une grande famille de joie

Aujourd’hui, le Sri Aurobindo Yoga Mandir est une grande famille d’environ 250 personnes, dont une très grande majorité d’enfants entre 0 et 15 ans, une trentaine de jeunes lycéens et étudiants, une autre trentaine de jeunes parmi les premiers enfants devenus jeunes adultes qui continuent l’aventure pour aider cette famille unique au monde, et enfin, une douzaine d’adultes entre 30 et 80 ans. Le visiteur qui arrive là pour la première fois est surpris par cette fourmillière humaine vivante, légère, harmonieuse et surtout tellement joyeuse.

Depuis 1993, plus de mille enfants ont pu aller jusqu’au bout de leurs études et apprendre à s’occuper d’une maison, d’une ferme, à chanter, à danser, à méditer, pratiquer le yoga et autres disciplines, et aussi à parler anglais. Ils sont devenus des êtres complets, dignes et responsables, profondément ancrés dans le quotidien et la vie pratique tout comme dans une spiritualité vivante et appliquée dans la vie, à l’exemple de Ramchandra, l’enfant des Himalayas devenu yogi et père d’une des plus belles familles qui existent en ce monde.